Mais à qui profite la « Panique dans l’Assiette », titre de la dernière enquête du journaliste et auteur Gil Rivière-Wekstein ?

« Ils se nourrissent de nos peurs », complète l’accroche de ce livre (à paraître le 10 mai prochain aux éditions Le Publieur), qui invite à découvrir les dessous de l’agro-distribution et du « bio-business ». Entretien avec Gil Rivière Wekstein pour tenter de comprendre pourquoi une grande majorité de Français se disent aujourd’hui préoccupés par leur alimentation.

Agriculture & Nouvelles Technologies : Gil Rivière Wekstein, bonjour. Pourquoi, aujourd’hui, les Français restent préoccupés par leur alimentation alors même que la grande majorité de la communauté scientifique s’y prononce favorablement ?

Gil Rivière-Wekstein : Le discours de la communauté scientifique est inaudible sur ce sujet, comme sur beaucoup d’autres. Il s’est installé dans la société française une méfiance envers toute autorité institutionnelle : le politique, le journaliste, le scientifique, etc. Aucune institution n’y échappe.

En outre, certaines ONG écologistes dénigrent systématiquement les scientifiques dont les conclusions sont favorables aux OGM, les dénonçant comme « vendus ». Enfin, le consommateur français ne perçoit aucun des avantages que pourraient lui apporter des aliments génétiquement modifiés. Donc à bénéfice zéro, on choisit tout naturellement le risque zéro.

 

 

Nos choix alimentaires sont-ils instrumentalisés par une Fabrique de la peur ?

Pin It on Pinterest