« La fabrique de la peur stigmatise les pommes ou les salades issues de l’agriculture conventionnelle au motif qu’elles contiendraient d’infimes traces de pesticides. Elle laisse éclore une “épidémie” de personnes croyant être allergiques au gluten ou aux produits laitiers, alors que ces allergies n’ont pas évolué en matière d’incidence. Profitant de ce vent de panique, les géants de la grande distribution et de l’agroalimentaire ont fait émerger de nouveaux marchés : ceux des produits “sans” »

Filière fruits et légumes : La vérité sur les peurs alimentaires

Pin It on Pinterest